Plan d'actions commerciales

Plan d'actions commerciales

PLAN D’ACTIONS COMMERCIALES

 

Par lettre ouverte en date du 13 décembre 2016, les délégués et élus FO ont saisi M. Philippe DABAT, d’un certain nombre d’interrogations et préoccupations, quant au devenir du réseau commercial AG2R-REUNICA. M. Philippe DABAT, nous a adressé sa réponse, le 23 janvier 2017 (cliquez ici pour lire ce courrier).

Un point d’information du plan d’actions commerciales, était à l’ordre du jour du CE du 23 février 2017.

A cette occasion, les élus FO ont fait une déclaration et posé plusieurs questions sur le sujet.

 

Déclaration des élus FO :

FO ne peut s’empêcher d’émettre des remarques à la lecture de ce document :

  • L’absence d’une réelle stratégie commerciale et de précisions des challenges, quels que soient les marchés concernés ;
  • Absence d’une politique tarifaire dans les PAC ;
  • De fortes disparités d’organisation des ressources et d’affectation des périmètres entre les régions, du fait de la sectorisation, suite au rapprochement des équipes AG2R/REUNICA ;
  • Des ambitions commerciales « moindres » ;
  • Une nouvelle méthode « Réflex 360 », non encore soumise au CHSCT, et inadaptée au MDE ;
  • L’absence d’indications claires, quant au maintien de notre CCN.

 

Dans ces conditions,

Comment motiver des Commerciaux qui font déjà face à une réorganisation de leur activité, une baisse des potentiels du fait d’une situation économiquement tendue qui a pour conséquence le non atteint de leur objectif.

Force Ouvrière tient à rappeler son attachement à un réseau Commercial de qualité, performant, mais aussi à la qualité de vie au travail des équipes dédiées à ces activités.

Les différents éléments évoqués, ci-dessus, ajoutés à une baisse des effectifs entrainent une anxiété croissante au sein des équipes commerciales.  

Nous trouvons regrettable que Monsieur Philippe DABAT n’ait pas répondu de façon précise à notre précédent courrier, ce qui aurait pu apporter des éléments à nos interrogations et revendications.

 


 

Questions des élus FO :

 

Répartition des marchés,

La nouvelle démarche marketing pour le MDE détaille le PAC pour les entreprises de plus de 10 salariés, il nous semblait que ce marché était positionné sur les entreprises de + de 20 salariés. (Note André Renaudin 02/2014 « Organisation de la distribution des produites collectifs par les réseaux »). Nous souhaitons avoir un rappel de la segmentation MDE/Grands comptes /MD PRO.

 

Réponse : le MDE est bien positionné sur le marché des entreprises de plus de 20 salariés. Cependant pour des questions d’opportunités ou de campagnes spécifiques il peut être amené à intervenir sur les entreprises de plus de 10 salariés.

 

Marché Des Entreprises,

Dans le plan d’actions, nous pouvons lire, « Au cours du dernier trimestre 2016, nous avons complété la gamme Épargne Retraite Entreprises de deux nouvelles offre IFC/IL en Unités de Compte. Une première offre constituée d’une gestion profilée et une seconde proposant en plus de la gestion profilée, une gestion libre avec 6 supports en Unités de Compte et 3 fonds en euros. De nouveaux services financiers ont également été développés comme la dynamisation des plus-values ».

Quid des Entreprises, ou Associations qui ne veulent/peuvent pas investir sur les unités de compte ? Il serait dommage de se priver de clients potentiellement rentables.

 

Réponse : la direction est consciente du problème et réfléchi à un nouveau produit.

 

Marché des Particuliers,

Quels moyens seront donnés aux Commerciaux, pour passer de 175 000€ de CA sur les contrats dépendances, à 1 000 000€ ?

 

Réponse : l’objectif est ambitieux. Cependant le simple fait de remettre l’accent sur ce produit à déjà permis de doubler les résultats comparativement à la même période en 2016.

 

Certains salariés du MDP ressentent le modèle d’animation et de pilotage de façon anxiogène, et le perçoivent uniquement sur l’aspect traçabilité et contrôle de l’activité.  Nous souhaitons que la direction soit attentive sur ce sujet.

L’ensemble des objectifs du MDP est à la baisse, à l’exception de la vente des « Certificats Mutualistes ». Nous sommes bien conscients que ceux-ci sont un marqueur de confiance de la part de nos clients envers le Groupe, et sont une nécessité pour renforcer nos fonds propres.

Cependant, force est de constater, que, sans ceux-ci, le CA cible du MDP baisserait de 20%.

 

Quel est l’avenir de ce Marché et de ses collaborateurs ?

 

Réponse : Une réflexion sur ce marché, comme sur les autres, est en cours dans le cadre du chantier sur la transformation de la distribution.

 

Maintien de la rémunération variable

Nous demandons que les dispositions applicables aux managers, à cet effet, le soient pour les commerciaux, selon les mêmes critères.

Disposition présentée en CE le 27/05/16, afférente au « processus d’harmonisation des objectifs Commerciaux », à savoir :

Le challenge (ou part variable) au titre de l’exercice 2016, payé en avril 2017, sera égal à la moyenne des challenges (ou parts variables y compris la partie collective) payés au titre des trois dernières années (2013, 2014 et 2015).

 

Réponse : le principe de rémunération distinct des managers suivant la règle de la moyenne des challenges est maintenu.

 

Maintien de la CCN,

Il nous paraît indispensable que cette réflexion sur les modes de distribution, prenne en compte tous ces éléments, afin d’ôter le doute, sur une volonté à peine dissimulée, de contourner l’engagement pris de maintenir des salariés dans un seul et même GIE, sous couverture de la CCN des Institutions de Retraite et de Prévoyance.

 

Réponse : la direction confirme le maintien des commerciaux dans le GIE AG2R REUNICA.

 

 

Télécharger le document : Courrier de M. Philippe DABAT au format PDF


Télécharger le document