Comité d'entreprise du 17/07/2019

Comité d'entreprise du 17/07/2019

FLASH inFO : RÉUNION PLÉNIÈRE DU
COMITÉ D’ENTREPRISE DU 17/07/2019

 

LE PROGRAMME DIGITAL :

La direction annonce prioriser la montée en compétence dans les services ou favoriser la mobilité interne !

FO interroge la direction sur la porosité entre la gestion et cette direction du digital.

La DRH n’écarte aucune direction ou aucun profil et souhaite associer l’ensemble des salariés du groupe, comptant sur la motivation de ces derniers.

Le but est de concevoir et tester avec les équipes de gestion. Nous sommes tous clients et utilisateurs des outils digitaux.

 

Combien a couté le digital en 2018 ?

  • 26,1 M€ dont 8,1 M€ pour XRM

Et en 2019 ?

  • Le budget prévu est de 31,2 M€ consommé à 54% au 30 juin 2019

 

En réponse à l’interrogation des élus FO concernant l’impact du digital sur les emplois de notre groupe, la direction nous assure avoir anticipé ce point en proposant des formations et des mobilités internes pour les métiers devenus obsolètes.

Les élus et représentants FO seront vigilants quant aux ouvertures de postes pour les salariés de la gestion dans le cadre des évolutions de carrière et la bonne application du volet digital de l’accord « Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences », ainsi qu’au maintien de l’emploi dans le groupe.

 

LA GESTION COLLECTIVE :

CRC Lyon :

FO regrette la méthode appliquée par la direction dans la fermeture du CRC de Lyon. Les salariés n’ont pas tous été écoutés lors de leur choix sur un nouveau poste !

La direction assure que le dispositif d’accompagnement est en cours et les ajustements faits ou à faire se poursuivent !

 

Transformation des métiers :

La direction s’engage à partager en amont et le plus tôt possible, tout projet de changement ou de transformation des métiers.

« Le salarié n’est pas seul acteur, mais partie prenante dans la vie de l’entreprise »

La direction précise qu’une grosse partie de ce changement repose sur la volonté du salarié à s’adapter aux changements et de passer d’une compétence à une autre en suivant l’évolution des différents métiers !

La DRH sera présente pour accompagner les salariés dans chacune de ces étapes.

La polyvalence répond, selon la direction, à la sécurité de l’emploi car la polycompétence permet aux salariés une adaptation plus facile.

FO rappelle que nous ne sommes pas contre la polyvalence, à la condition d’une reconnaissance qui passe par la revalorisation des salaires et des classifications.

 

Levallois :

Les élus FO saisissent l’opportunité de la présence du directeur de la gestion collective pour l’alerter sur le mal-être au sein des services ADP du CG Levallois.

Malgré divers plans d’actions mis en œuvre depuis plusieurs mois, les conditions de travail continuent de se dégrader avec un absentéisme record.  Une démotivation grandissante des salariés est constatée par manque d’écoute et d’accompagnement de la direction du site !

La direction rappelle que des actions de fond ont été déployées afin d’y remédier. Des résultats positifs devraient être constatés dans les mois à venir. Les élus FO nationaux et locaux suivront cette restitution !

 

BADGEAGE A L’ÉCRAN :

Les élus FO du comité d’entreprise, qui sont à l’origine d’une demande de compensation quotidienne, ont rendu un avis favorable sur la mise en place du badgeage à l’écran, car :

  • Chaque journée travaillée fera l’objet d’une compensation de 5 minutes, créditée sur le compteur « horaires variables » du collaborateur :
    • Sans distinction d’une journée sur le lieu de travail ou d’une journée en télétravail
    • Sans prorata : la compensation est la même, quelle que soit la durée travaillée au cours de la journée ou de la demi-journée
  • La badgeuse virtuelle a été déployée en deux temps :
    • Dès octobre 2018 pour les salariés en télétravail (un même salarié pourra badger soit à distance le jour où il est en télétravail, soit physiquement les jours où il est au bureau)
    • Progressivement courant 2019 pour l’ensemble des collaborateurs et managers, en lieu et place du badgeage physique.

A noter, qu’aucun renouvellement des badgeuses physiques n’est prévu et leur suppression se fera au fur et à mesure de leur cycle de fin de vie.

 

ÉVOLUTION CONTRAT FRAIS DE SANTÉ – HOMEOPATHIE :

Suite à l’annonce du déremboursement de l’homéopathie par la sécurité sociale, les mutuelles vont devoir prendre une décision par rapport à ce médicament.

De plus, beaucoup de contrats proposés par notre groupe à nos clients ont un crédit dit « de bien être » de 50,00 euros par an pour contribuer aux remboursements de tous les actes qui ne sont pas ou qui ne vont plus être remboursés par le régime de base.

Les élus FO du comité d’entreprise demandent l’intégration de ce crédit bien être à notre contrat.

La direction propose de revenir vers nous lors de la présentation des comptes santé à la rentrée et ouvrira une négociation sur cette thématique.

 

 

Télécharger le document : Flash inFO au format PDF


Télécharger le document