Comité d'entreprise du 27/05/2016

Comité d'entreprise du 27/05/2016

FLASH inFO :
RÉUNION PLÉNIÈRE DU COMITÉ D’ENTREPRISE DU 27/05/2016

 

Consultation sur la mise en place d’un niveau régional dans le réseau des CICAS :

Avis favorable unanime du Comité d’Entreprise.

Création de 4 zones,  recouvrant 2 à 3 «  Régions fédérales »

Les futurs responsables de zone relèveront de la seule autorité de la direction CICAS AG2R/RÉUNICA, et ils auront  3 missions dont 1 fédérale :

  • Assurer la responsabilité managériale de l’ensemble des CICAS AG2R/RÉUNICA de sa zone
  • Piloter l’activité et assurer l’atteinte des objectifs pour les CICAS AG2R/RÉUNICA dont il a la responsabilité
  • mission fédérale : Assurer la représentation  AGIRC-ARRCO auprès des régimes de retraite et des partenaires locaux pour une des 9 régions fédérales

Cette mise en place de cette disposition permettra un management de proximité plus efficace, les élus restent vigilant sur le bon déroulement de cette organisation (formation et accompagnement)

Les postes seraient à pourvoir pour septembre voire octobre

 

Information en vue d’une consultation ultérieure sur les modalités d’introduction du télétravail :

Après trois séances de négociation sur cette thématique sans grand enthousiasme de la direction, on nous propose un futur accord sur le télétravail existant pour nos collègues de SYSTALIANS. Pas une grande révolution : maximum 150 salariés sur la base du volontariat seront concernés. Ces volontaires auront un avenant au contrat de travail

A noter, un des articles sur l’accord  relatif à l’insertion professionnelle et au maintien à l’emploi des salariés en situation d’handicap prévoit cette possibilité de travail mais  pour la direction  seuls les salariés de la DSI éligibles au télétravail seront concernés.  

FO demande à ce qu’un vrai droit à la déconnexion (et pas un engagement à ne pas être contacté en dehors des plages horaires définies par l’accord) soit mis en place pour les salariés en télétravail ainsi que tous les autres salariés.

 

Information en vue d’une consultation ultérieure sur un projet de mise en place d’un régime collectif et obligatoire des remboursements de frais médicaux et de prévoyance :

FO déplore l’absence des notices définitives et des projets d’accords sur ces sujets.

Les documents remis en séance restent succincts et manque cruellement d’explications. L’exemple pris par la direction pour le calcul des indemnités journalières sur l’incapacité de travail inclue la notion de CSG et CRDS ce qui pourrait en cas d’évolution de la législation (projet loi travail) remettre en cause le maintien du salaire net.

FO réaffirme sa position à savoir ne pas donner d’avis sur les régimes de santé et Prévoyance sans avoir l’ensemble des documents exhaustifs en sa possession.

 

Information en vue d’une consultation ultérieure sur  un projet règlement horaires variables :

Les plages variables, ou mobiles, sont fixées selon la nature des activités exercées au sein de l’établissement.

Par principe, les plages variables applicables au sein du GIE AG2R RÉUNICA sont les suivantes :

Le matin : de 7h30 à 9h30 ;

L’après-midi : de 16h00 à 18h30.

Par exception, les plages horaires variables applicables au sein des directions régionales, ainsi que des CICAS, sont fixées comme suit :

Le matin : de 8h00 à 9h30 ;

L’après-midi : de 16h00 à 18h45.

Une plage mobile est instituée à l’heure du déjeuner. Elle doit être comprise entre 11h30 et 14h00. L’interruption de travail au sein de cette plage mobile est de 30 minutes minimum.

La direction confirme en séance que c’est  bien l’activité exercée qui détermine les horaires et non l’établissement.  Les collaborateurs des directions nationales, travaillant en région sans rattachement à la DR,  bénéficieront bien des plages de travail « classiques » comme le demandait Force Ouvrière.

 

Présentation du processus d’harmonisation des objectifs commerciaux :

Cette présentation exclue la particularité  existante dans la région Alsace Lorraine. Pour la direction, il n’est pas prévu dans l’immédiat d’harmoniser les objectifs commerciaux d’ex RÉUNICA/AG2R/ARPEGE

Les élus FO ont réclamé l’ouverture urgente de négociation sur cette problématique car il est inconcevable que des salariés exercent le même métier avec des systèmes de rémunérations différents.

De plus, nous avons alerté la direction que des pressions étaient exercées sur certains salariés concernant les modifications de leur contrat de travail.

 

Point d’avancement du plan d’entreprise ELAN 2018 :

Une présentation idyllique de la direction qui ne reflète malheureusement pas le climat anxiogène ressentit par de nombreux salariés. Certains projets ou process ne sont même plus présentés aux instances.

Quelques exemples pour illustrer :

  • projet de création d’une SGAPS (société de groupe d’assurantiel de protection sociale) déjà validée par le conseil d’administration en début d’année, ce qui entrainera une fragilité du paritarisme.
  • Mise en place de la méthode LEAN ou amélioration continue alors que nous n’avons aucun recul sur les sites pilotes au CHSCT National  sur les effets négatifs ou positifs de cette méthode. A titre d’information, si cette méthode (prévue pour le secteur de l’industrie) est mal développée, elle peut avoir des conséquences néfastes pour de nombreux salariés (pression, burn-out, conflit etc…)

 

 

Télécharger le document : Flash inFO au format PDF


Télécharger le document