FO AG2R-RÉUNICA écrit à la Direction Générale

FO AG2R-RÉUNICA écrit à la Direction Générale

LETTRE OUVERTE

 

Monsieur André RENAUDIN

AG2R LA MONDIALE

104-110 boulevard Haussmann

75008 Paris

 

Paris, le 23 septembre 2019

 

 

Monsieur le Directeur Général,

 

Notre organisation syndicale a toujours défendu avec détermination le pouvoir d’achat des salariés, ce qui lui a valu le qualificatif, dont nous sommes fiers : « FO le syndicat de la fiche de paie ».

 

En effet, défendre le salaire, c’est défendre le salaire différé qui constitue le socle même de notre protection sociale et nous sommes bien placés à l’AG2R pour le savoir ! C’est également défendre le pouvoir d’achat des salariés à travers les négociations de branche et la NAO dans le Groupe.

 

Depuis plusieurs années, vous proposez des accords salariaux qui ne maintiennent pas ce pouvoir d’achat, loin s’en faut (-4.5% sur 5 ans). De plus, les augmentations générales sont différentes selon les catégories professionnelles ce qui renforce l’inégalité de traitement et aggrave la perte de pouvoir d’achat de chacun.

 

Or, cette logique n’est pas le fruit d’une constatation d’ordre économique mais bien d’une décision idéologique. Force est de constater que l’enveloppe destinée aux augmentations individuelles est de moins en moins significative au fil des années. Pourtant, vous affirmez à l’association des Employeurs, dont vous faites partie, le maintien du pouvoir d’achat par le biais d’excellentes augmentations individuelles.

 

Ainsi, l’amélioration du pouvoir d’achat est renvoyée à chaque salarié qui devra attendre la décision de son manager, ce qui, sans critères objectifs, peut conduire à des injustices.

 

Nous n’acceptons pas cette logique qui laisse le salarié seul devant sa hiérarchie, qui a la charge d’utiliser une enveloppe insuffisante en montant ce qui est propice à des décisions arbitraires.

 

FO vous rappelle qu’aucune organisation syndicale n’a signé l’accord NAO 2019, ce qui est très révélateur.

 

Dans ces conditions, nous vous demandons qu’une dotation exceptionnelle soit consacrée pour augmenter les collègues n’ayant pas bénéficié de mesures individuelles depuis 3 ans et préciser quels sont les critères pris en compte pour l’attribution d’augmentations individuelles. Le code du travail précise : « à travail égal, salaire égal » … N’est-ce pas là, un minimum pour rétablir un peu de justice ?

 

Il n’est pas question que nous en restions là. Quoi que vous en pensiez la question des salaires, du pouvoir d’achat et de l’égalité de traitement est bien l’affaire des organisations syndicales et nous comptons bien le réaffirmer.

 

Dans l’attente d’une réponse positive de votre part, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Directeur Général, l’expression de nos salutations distinguées.

 

 

Télécharger le document : Lettre ouverte + pétition au format PDF


Télécharger le document