Commission de suivi Télétravail du 28 avril 2020

Commission de suivi Télétravail du 28 avril 2020

COMMISSION TÉLÉTRAVAIL DU 28 AVRIL

 

  • Point de situation sur le télétravail avant la crise COVID 19

Actuellement presque 100 % des collaborateurs sont en télétravail durant cette crise, cependant officiellement, nous pouvons dénombrer 3836 salariés en télétravail, 4541 qui ont suivi le module de formation et 4343 qui ont fait leur première demande.

Cette commission a fait apparaitre le fait que l’accord actuel sur le télétravail devra sans doute évoluer après la crise du Covid 19, en effet il y aura un avant et un après, beaucoup de certitudes ou de doutes seront apaisés.

Prenons par exemple le choix du jour télétravaillé, le mardi ou le jeudi pourtant autorisé dans l’accord initial n’est pas accepté par certaines directions.

Nous avons revendiqué à nouveau la différence de traitement pour les télétravailleurs disposant d’un RIE sur leur site qui les prive d’une compensation financière au cours de leur journée de travail à distance. En parallèle et concernant cette période de confinement et de travail à domicile de tous les salariés du groupe, il nous semble cohérent qu’ils puissent bénéficier d’une compensation.

Nous avons demandé également que les 692 demandes refusées pour des motifs évoqués avant le confinement puissent être rapidement réétudiées.

Pour des raisons de coût et de maintenance les postes téléphoniques fixes ne peuvent pas être conservés et seront remplacés par des casques.

Nous avons demandé une réflexion sur l’ouverture du télétravail pour les salariés des CICAS sachant que certaines tâches de travail de back office pourraient être traitées de leur domicile.

 

  • Point de situation sur le télétravail ou travail à distance depuis la crise COVID 19

Après une première quinzaine de jours inquiétante, la possibilité d’augmenter la capacité de connexions simultanées notamment avec Pulse puis Valma a permis d’assurer un accès aux outils du groupe à une majorité de personnes.

Fort de ces constats et de cette expérience, nous pouvons imaginer qu’une nouvelle vague de demande de télétravail devrait arriver.

La réflexion est ouverte cependant à la DSI qui avait avant la crise déjà envisagé d’équiper tous les salariés de PC portable afin de renouveler le parc et enfin appréhender au mieux les cas de force majeure…

Tous ces constats nous amènent à penser qu’une évolution, une adaptation du présent accord serait profitable. La direction ouvre la porte à cette opportunité après la résolution de la crise actuelle. Nous demandons en attendant une souplesse des règles prises par certaines directions.

En lien aux conditions de santé des salariés, et si le travail à distance devait durer pour certains collaborateurs non préparés donc non équipés, nous préconisons la possibilité d’organiser des récupérations de chaises ergonomiques adaptées afin d’éviter des conditions de travail dégradées et donc nuisibles à l’état physique.

La protection des salariés du COVID 19 est une priorité mais n’oublions pas les maux qui pourraient se greffer par une situation d’urgence.

 

Enfin Félicitations et un grand MERCI aux équipes TSI pour la gestion de cette crise et l’accompagnement quotidien de tous les salariés du groupe !

 

 

 

Télécharger le document : Tract au format PDF


Télécharger le document