Réunion sur les modalités de déconfinement

Réunion sur les modalités de déconfinement

CONCERTATION SUR LES MODALITÉS DE DÉCONFINEMENT

 

Après la première réunion concernant le projet de déconfinement proposé par la direction pour la période du mois d’Avril 2020, FO avait exprimé certaines revendications anticipant déjà la période du mois de Mai sachant que le gouvernement envisagerait surement un déconfinement national en cette période.

 

Nous avions peu apprécié les premières mesures annoncées unilatéralement par nos dirigeants en matière d’obligation de prise de congés, RTT mais également les mesures concernant le CET et nous avions raison puisque notre demande d’analyse auprès de l’inspection du travail fut favorable à nos interrogations en la matière.

 

Notre principale revendication en phase avec les autres organisations syndicales était le maintien intégral du salaire pour tous les salariés du Groupe à partir du 1er Mai en lien avec les dernières mesures gouvernementales transférant certains salariés vers un chômage partiel annoncé.

 

Dès le début du confinement national, nos trois demandes étaient :

  • Préserver la santé de l’ensemble des salariés
  • Maintenir la rémunération de l’ensemble des salariés
  • Garantir les emplois dans la durée pour l’ensemble des salariés.

La direction a répondu favorablement à nos attentes en n’optant pas pour le dispositif d’activité partielle afin de ne pas utiliser l’argent public et en prenant en charge l’intégralité des salaires du Groupe. Nous sommes satisfaits de cette décision !

Nos 3 revendications de base sont respectées.

 

La direction propose des mesures jusqu’au 30 juin 2020 avec une communication prévue prochainement vers l’ensemble des salariés sur Déclic.

  • A compter du 25 mai réouverture des sites avec des précautions sanitaires adaptées en maintenant la préconisation de la continuité du travail à distance. Tous les salariés pourront alors travailler à l’exception des personnes en arrêts dits dérogatoires qui resteront sous les mesures.
  • Focus sur la situation des salariés en arrêts dits dérogatoires avec mise en absence autorisée avec cependant une proratisation des dispositifs sociaux liés à la présence/activité (intéressement, droits à CP et JRTT, prime d’assiduité, …) sans impact sur la couverture santé, prévoyance et l’acquisition des droits à la retraite.

 

Pour le volet santé, en complément, nous demandons également que les directions locales favorisent la récupération sur site du matériel spécifique. (Siège ergonomique, deuxième écran…)

La direction nous indique qu’une réflexion est en cours concernant nos deux demandes en l’occurrence le versement d’une prime « Repas » pour tous les salariés bénéficiant d’un RIE durant cette période de crise ainsi que la récupération des heures créditrices sur le compteur des salariés concernés depuis le premier jour du confinement. A suivre…

 

 

Télécharger le document : Tract au format PDF


Télécharger le document