Commission Santé Sécurité et Conditions de travail (CSSCT) du 27 août

Commission Santé Sécurité et Conditions de travail (CSSCT) du 27 août

COMMISSION SANTÉ SECURITÉ ET CONDITIONS DE TRAVAIL (CSSCT) DU 27 AOÛT

 

 

À la suite de la communication de la Direction du 29 juillet sur DECLIC concernant les mesures sanitaires applicables dès le 1 er septembre pour l’ensemble du Groupe, nous avons constaté que cette dernière n’était plus en corrélation avec la conjoncture actuelle. En effet, un rebond de l’épidémie a été constaté et confirmé par le haut conseil de santé publique ainsi que les ministères du travail et de la santé.

 

FO a pris l’initiative d’interpeller la Direction sur cette problématique ainsi que le rapporteur de la Commission SSCT.

 

À partir de ces démarches voici les pseudos ajustements de la Direction à compter du 1er Septembre :

  • Le port du masque devient obligatoire pour tous dans l’ensemble des locaux. Lorsqu’un salarié est dans un bureau individuel, il a la possibilité de le retirer. Cette mesure sera inscrite dans le règlement intérieur et pourra amener la direction à appliquer des sanctions en cas de non-respect (RI à valider par le CSE le 24 septembre).

La direction n’a pas encore tranché sur les modalités du port du masque pour les CRC.      

 

Il semblerait que le stock de masques, « nouvelle génération plus pratique et plus adaptée pour un port de longue durée », soit suffisant pour les salariés avec une nouvelle campagne de distribution prévue début septembre.

 

  • La fréquentation des sites : malgré notre revendication de laisser la liberté aux salariés le choix du travail à distance ou sur site et les recommandations gouvernementales de privilégier le télétravail, la direction persiste pour un retour à la normale sur site (post COVID), sachant que cette mesure peut évoluer en fonction des annonces du gouvernement qui vont être faites dans les prochains jours.

Notre demande initiale concernant la suppression des plages fixes et une ouverture des horaires sur site ou en télétravail de 6h30 à 20h00 est maintenue.

 

À la suite de notre intervention sur la fréquentation des RIE dans le cadre du respect de la distanciation sociale ainsi que le risque d’engorgement, la direction nous indique qu’une étude est en cours auprès des prestataires.

 

  • Absences : les certificats d’isolement pour les personnes à risque et à leurs proches ne seront plus acceptés à compter du 1er septembre ce qui laisse une marge réduite pour les salariés concernés. Ces modalités peuvent encore évoluer selon les décisions gouvernementales par décret.
  • Protocole en cas de suspicion : une demande unanime a été formulée afin d’obtenir un protocole de suspicion de COVID.
  • Déménagements : FO a réclamé la suspension de tous les déménagements pendant cette période anxiogène. La direction a refusé notre proposition.

 

FO, depuis le début de cette crise sanitaire, ne cesse d’alerter la direction sur leur responsabilité. Malgré les préconisations du gouvernement (entre autres privilégier le télétravail), la direction s’entête à revenir à une situation à la normale.

 

Compte tenu des incertitudes FO ne comprend pas pourquoi la direction ne veut pas prolonger les mesures appliquées jusqu’à présent concernant le travail à distance. Il serait responsable que la direction revienne sur cette décision.

 

Nous restons bien sûr vigilants et joignables pour l’ensemble des salariés.

 

 

Télécharger le document : Compte rendu au format PDF


Télécharger le document