CSSCT : Point sur les conditions de travail
des collaborateurs des CICAS

CSSCT : Point sur les conditions de travail
des collaborateurs des CICAS

CSSCT : POINT SUR LES CONDITIONS DE TRAVAIL
DES COLLABORATEURS DES CICAS

Depuis le début de la pandémie, les salariés CICAS ont montré leur capacité à travailler à distance alors que leur direction les avait exclus de l’accord télétravail signé en juillet 2018. Depuis sa mise en place, FO n’a de cesse de contester la position prise par la Direction Retraite : http://www.fo-ag2r-reunica.fr/news_fiche.php?cat=nego&id=159.

 

Vos élus FO ont profité de la Commission Santé Sécurité et Conditions de Travail (CSSCT) pour de nouveau échanger sur ce sujet ainsi que sur les conditions de travail qui deviennent de plus en plus anxiogènes.

 

À la suite de notre intervention auprès du Directeur des CICAS, celui-ci donne la possibilité à l’ensemble des conseillers CICAS de demander dès à présent un jour de télétravail par semaine. Enfin, la direction a pris conscience que les salariés CICAS peuvent effectuer une partie de leur activité en distanciel.

 

En effet, la direction a fait le constat d’une bonne productivité, malgré un contexte difficile dû à la crise sanitaire et aux confinements successifs, avec un taux de productivité de 103% en 2019 et de 97% en 2020. Mais cette analyse est-elle assez poussée ?

 

Le salarié dans son désir de « bien faire » pour atteindre les objectifs fédéraux : se forme, s’informe sur les nouvelles réglementations et continue même parfois son travail hors plages légales.

 

FO s’insurge contre ces méthodes d’un autre temps et veillera à ce que cela s’arrête et surtout ne se reproduise plus ! Il est peut-être grand temps de donner tous les moyens nécessaires pour accomplir toutes les tâches dans de bonnes conditions !

 

Dans le cas contraire nous n’hésiterons pas à saisir l’inspection du travail ou le tribunal de grande instance (TGI), car pour nous, cela s’apparente à un cas de travail dissimulé !

 

À l’aube d’une prochaine négociation de la qualité de vie au travail, nous mettons au défi la direction de respecter ses engagements !

 

D’autre part, un nouveau plan immobilier 2021-2024 des agences CICAS, piloté par l’AGIRC-ARRCO semble se profiler pour répondre à une nouvelle transformation du métier : 100% en front office. Si les 44 agences sont reconfigurées pour répondre à une nouvelle offre de service, la réflexion pourrait s’orienter vers des agences communes avec la CARSAT comme annoncée dans un autre groupe de protection sociale. À la suite de notre réclamation, la Direction doit nous présenter les nouvelles implantations et les nouveaux agencements prévus dans ce projet.

 

FO continuera d’être vigilant sur l’avancée de tous ces points et compte bien défendre les intérêts des salariés au travers de la qualité de vie au travail et de l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

 

FO une équipe toujours à votre écoute !

 

 

Télécharger le document : Tract au format PDF


Télécharger le document