Antoine Faesch : disparition d'un ardent défenseur du paritarisme

Antoine Faesch : disparition d'un ardent défenseur du paritarisme

ANTOINE FAESCH :

DISPARITION D'UN ARDENT DÉFENSEUR DU PARITARISME

 

Antoine Faesch, ancien secrétaire confédéral de Force Ouvrière et ancienne figure incontournable des institutions paritaires françaises, s'est éteint mercredi 20 janvier 2016, à l'âge de 89 ans.

 

Alsacien d'origine et électricien automobile de formation, A. Faesch avait adhéré à FO dès l'âge de 17 ans. À 26 ans, en 1953, il prenait la tête de l'UD FO du Haut-Rhin. Intégré à la commission exécutive de FO en 1961, il effectua son entrée au bureau confédéral deux ans après, à 36 ans, à la faveur de la prise de fonction d'André Bergeron.

 

Peu après, Antoine Faesch a commencé à se faire connaître dans les milieux paritaires. Administrateur de l'ARRCO à partir de 1964, il en prit la présidence en 1975. Il n'a abandonné ce poste qu'en 1997. Parallèlement à cela, Antoine Faesch a largement contribué à la création du CTIP (Centre Technique des Institutions de Prévoyance), en 1986, qu'il a également présidé.

 

Militant infatigable du paritarisme, il a tenu les rênes de l'organisme commun des institutions de rente et de prévoyance (OCIRP) de 1988 à 2003. Rajoutons à tout ceci qu'il a été administrateur de l'AG2R et de l'Unédic. Enfin, Antoine Faesch fut administrateur à l'Organisation Internationale du Travail et au Conseil Economique et Social.

 

Les adhérents et militants FO AG2R-RÉUNICA lui rendent hommage aujourd'hui.